pour la suite de la mise à jour, de 2010 à 2013 il faudra patienter encore un peu .....

jeudi 2 juillet 2015

Sur le retour

En Espagne, il fait très très chaud, plus de 42°. C'est un four, aucune envie de chercher quoi que ce soit.
Nous avons quand même découvert la forteresse de Gormaz, construite par le califat arabe pour se protéger des chrétiens .....
A Andorre, enfin un peu d'air, nous avons pique-niquer sur une très belle pelouse verte synthétique.
Ce soir nous sommes dans un petit village avec un aire de camping à priori fermé, on ne sait pas, on n'a vu personne, mais il y a tout, même le wifi, pas toujours le cas dans certain camping ouvert.

mardi 30 juin 2015

Du Minho au Tràs-Os-Montes

Dommage que les escaliers et chapelles du Bom Jésus à Braga sont en travaux, ca vaut vraiment le coup d'oeil.
La région est moins touristique et pourtant il y a plein de belles choses à découvrir dans les petites villes comme les azulegos de l'église de Viana do Castello.
La citadelle de Valença a été construite pour se protéger des espagnols et pourtant ils sont maintenant en nombre à la visiter et y faire leurs achats.
Aujourd'hui, c'est la fin du voyage dans le Portugal, nous y avons quand même fait 4500 kms environs sans regrets
La canicule pour nous c'est tout les jours, hier, 39,4°, on ne regrette pas notre clim ...

mercredi 24 juin 2015

Autour du Douro

Après une dégustation de Porto, allons voir ces merveilleuses vignes

En cours de route, barrage de Carrapatelo, une écluse avec un dénivelé de 43m.

Les vignes sont présentent partout, même dans les endroits les plus abrupts. La plantation suit les pentes et les courbes qui forment de très jolies dessins.

Lamégo et son sanctuaire de Nossa Senhora Dos Remédios, 617 marches, que nous avons gravi sans fatigue, astuce...
Superbe ensemble dommage qu'il y a des travaux, nous y reviendrons.

A midi, il fait toujours soleil, 30°, on déroule le auvent pour se protéger des rayons, à la fin pour se protéger de la pluie. Tout a changé en 30 minutes. On repart sous un ciel couvert et quelques degrés en moins.

Vila Réal, ville connue pour son église São Pedro du 17 ième du siècle mais aussi pour son grand prix automobile dans le centre ville. La course va avoir lieu dans quelques jours, les barrières sont en cours de montage, donc rien d'anormal de voir un Toy sur un circuit, on en a profité pour faire le tour et faire résonner le 6 cylindres de "Guitoune". L'âge bête n'a pas de limite.

Nous devons passer de l'autre côté d'un col à 1450m, la crête de montagne est chapeautée par une drôle de masse nuageuse

Amarante, les nuages sont restés en altitude mais le ciel est gris.

Guimarães, c'est toujours aussi gris et froid mais la ville est superbe. Nous ne voulons pas rester sur notre faim, nous reviendrons une autre fois mais avec le soleil.

Comme le temps n'est pas au beau, le mieux est dans profiter pour faire les magasins dans la ville la plus proche.
Nous arrivons donc mardi en fin d'après-midi à Braga, il y a beaucoup, mais beaucoup d'animation, marchands, stands, des tables énormes sous chapiteaux, foire foraine, commerciale, musique à fond les ballons, etc ... pas triste la ville !!! ca sera comme ça jusqu'à demain 7h00 du matin. En effet, c'est la fête de la ville la plus importante de l'année, la conjugaison du solstice d'été et de la Saint Jean.
Les magasins seront tous fermés jusqu'au jeudi. Donc c'est soit une nuit blanche assurée ou on dégage vers un endroit plus calme et moins gris, alors direction l'océan et une petite plage de préférence, pour une journée de farniente avant de revenir.
.

dimanche 21 juin 2015

Porto

L'intérieur des églises à Porto est souvent semblable, style baroque, les photos parfois interdites, sauf les catacombes ! Le sol est en faite constitué de tombes avec un couvercle en bois, impression étrange au moment de déambuler dans ce lieu.

La librairie Lello & Irmão est dans son jus, faite de boiseries et d’un escalier central peu commun. Elle est plus visitée et photographiée que certains sites. C’est très facile à la repérer dans la rue, les touristiques font la queue sur le trottoir. Les tours opérateurs l‘ont intégrés dans leurs circuits.

Vieux marché Bolhão : la marchande de fleurs a tellement de client, qu’elle passe son temps à faire claquer une à une les alvéoles d’un papier à bulles tandis que la mouette est bien patiente aussi ….

Impossible d’être à Porto sans une visite de caves. La barrique de 1867 est un trésor national, il en reste 7 tonneaux, personne ne peut prélever le nectar sans l’accord des autorités du pays. Réserver pour les invités de « marque », Qatar, Chine, etc …

Finalement, Chantal préfère Porto à Coimbra, pour les rues qui sont moins raides.
La chaleur nous poursuit, jamais moins de 30°


jeudi 18 juin 2015

Retour au soleil

Entre le côté montagne et le côté océan, y a pas photo, c'est un autre climat. Nous retrouvons les 30° avec son vent.
Nous avons beaucoup aimé Coimbra, mais pour y habiter, dur, dur, nos genoux fatiguent dans les pentes et escaliers.
Faut vraiment aimer les ruines pour apprécier celles de Conimbriga, pourtant il parait que se sont les plus belles ruines romaines de la péninsule ibérique, heureusement qu'il y a des mosaïques intéressantes.
A Mealhada, nous avons fait une halte "cochon de lait", mais pas de photo, mes mains étant déjà prisent.
A praia de Mira, il y a toujours une belle plage mais plus le resto sympa de Sylviane



lundi 15 juin 2015

De Sintra à la Vallée glaciaire de la Zézerre

A Sintra, ne pas manquer la Quinta da Regaliera. Superbe demeure et ses jardins sur une pente abrute. C'est un labyrinthe d'escalier, de tunnels, de grottes, une cascade et ses passages secret et un poso (puit) fait comme une tour. Nous n'avons pas compté les marches et les gouttes de sueurs !
En haut de la ville, le palais de la Pena, "tarabiscoté" mais de toute beautés. La journée fut fatiguante et excessivement chaude.
Au Cap Carveiro, y a pas toujours du vent ..........
On visite Obidos, beau mais trop touristique.
Alcobaça, Batalha, Tomar, ces trois sites valent plus qu'un détour.
Retour sur les pistes entrecoupées de villages fortifiés. Marvao, Idanha a Velha, Monsanto, Sortelha, Mendo, Almeida.
La température baisse avec 9° le matin, la pluie s'invite, ca tombe bien, nous voulons voir la vallée "glacière" de la Zézerre. Journée dans les nuages et la piste convoitée est coupée dans les deux sens, travaux en cours. Il vaudra revenir, comme pour Lisbonne !

dimanche 7 juin 2015

Côte de l'Algarve à Lisbonne

Après une piste en bord de falaises  on arrive au phare de Sardão, surprise, les cigognes y font leurs nids. On croise de belles criques, sans accès, seuls les oiseaux en profitent.
Bivouac aux senteurs de gomme de pins.
Une très jolie église du XVIII au cap d’Espichel, l’intérieur est fait d’autel doré (à l’or ?) et de peintures superbes. Photographies interdites, c’est bien dommage. Lieu pas spécialement mis en valeur par les guides !!!
Près de Satubal nous avions repéré une grotte au niveau de l’océan. Celle-ci est accessible soit en bateau ou par un chemin en escalier délabré.
Samedi fut très chaud, 36°, bivouac difficile à trouver autant que les campings. On laisse Lisbonne aux portugais, y a trop de monde, c’est la pleine période des fêtes saintes et associations locales.

jeudi 4 juin 2015

A la pointe Ouest de l'Europe

L'Algarve est vraiment chaud, on se traînent !
Heureusement le bord de côte est très beau et les bivouacs frais au parfum d'eucalyptus.
Le bout de l'Europe est un courant d'air perpétuel et ça décoiffe. On a pensé à Cathy et Pierre qui y sont passé en Novembre, à glagla avec le vent.
Nous remontons la côte Vincentine, à chaque mirador on en prend plein les yeux.

dimanche 31 mai 2015

De Mina de Sao Domingos à Faro

Nous prenons enfin de vrais pistes et sommes souvent sur la « Via Algarviana » chemin de 300kms qui traversent aussi de petits villages ou il est difficile de se faufiler.
Dans les ruelles il faut souvent manœuvrer, heureusement « Guitoune » est svelte !!!
Nous avons franchi plusieurs gués souvent secs, c’est une année de sécheresse d’après les « pourtougechs ».
Visite de la belle Tavira, sa plage et son cimetière d’ancres.
Très belle côte, difficile d'accés hors des villes et tout cela sous un soleil de PLOMB

Puis nous prenons un repos bien mérité au ranch de Chez Eugène avec son environnement hétéroclite. Simple mais propre

Pas besoin d’aller aux USA pour trouver la Route 66, pas vrai Dédé, en plus j’ai vu plus de magasin de HD sur 50kms que dans l’Est de la France, par contre très peu circulent. La côte Sud est envahie de touriste, ce n’est peut pas étranger à cette présence



jeudi 28 mai 2015

Ola !

Jeudi 21, première étape, Confolens, jolie ville et camping municipale super en bord de rivière. Le lendemain Colette nous attend avec Isis le chat à St Goerges de Didonne.
Samedi étape à Arcachon, huitres s’imposent, nous montons sur la dune du Pilat ou Pyla suivant les panneaux.
Puis direction l’Espagne, nous traçons jusqu’au soleil. Quelques visites et nous voilà arrvivé.
Pas de bivouac ce premier soir, pas de chemins accessibles, ils sont ou fermés le bas côté est labouré pour cette région.
Près d’Evora il y a beaucoup de menhirs, nous y attendons Franck et Brigitte, ils quittent le Portugal pour l’Andalousie. Le soleil est très présent, 40° dans la journée. Pour la douche, il faut attendre tard le soir, l’eau dans les réservoirs est à 39° à 19 heure, de quoi décoller le crasse !!!
Nous trouvons de belles pistes dans un ensemble de maquis, petites collines et rivières, fort agréable.
Pause à Mina de Sao Domingo, « praia » aménagé, nous en profitons, le plus …. Wifi gratuit !!! 

">

mercredi 20 mai 2015

Portugal

Cette année, voyage court, nous restons en Europe.
Ce sera le Portugal pour la première fois, à force de passer à côté en allant en Afrique, fallait bien un jour s'y arrêter.
Entre pistes, monuments, villes, il y a beaucoup à voir et à faire, un mois ne suffira pas !
Comme l'année dernière, vous pouvez nous suivre par le lien vers notre balise satellite. Nous essayerons d'être assidu à l'alimentation du blog, n'ayant pas d'excuse pour accéder à Internet, y parait que ça passe partout ...
Bises à tous

Gaby Chantal